Abonnement Newsletter : Recherche catalogue : mon compte mon caddie


Pour vous abonner à notre lettre d'information, veuillez saisir votre adresse électronique :  
Daniel TOSILilia BOYADJIEVAVincent WARNIERGeorge C. BAKERAlain BOUVET
FY SOLSTICE Productions

 

PIERRE LABRIC JOUE MENDELSSOHN

Les Six Sonates pour Orgue


Comme chacun sait, la musique de Mendelssohn s'inscrit, beaucoup plus que celle de la plupart de ses contemporains, dans une double démarche souvent moderniste et romantique mais aussi historicisante à ses heures, notamment sous l'influence de Bach et de Haendel et non sans quelques possibilités de synthèse entre ces deux esthétiques. D'un côté des scherzos aériens et féeriques, des effusions lyriques, d'élégantes mélodies ou des solennités nourries d'héroïsme, de l'autre un art du contrepoint plus strict, une pratique exercée du choral et une science de la fugue qui n'étonne pas de la part de cet interprète des grandes pages de Bach. Cette orientation binaire entre tradition et modernité transparaît en premier lieu dans les œuvres d'orgue, en particulier les Sonates, dont la plupart des mouvements se rangent dans ces deux catégories ou en réussissent la synthèse.
François Sabatier

ref. SOCD 303

L'ART DE LA VARIATION - COCHEREAU

Improvisations inédites


Pierre Cochereau reste assurément l'exemple le plus achevé de l'authentique compositeur en temps réel, puissance formelle et souffle de son inspiration se répondant sur la durée sans jamais verser dans une quelconque dilution du temps, une incontestable charge émotionnelle sous-tendant les improvisations qu'il nous a laissées. Si la dimension épique et dramatique est une constante de son univers, une autre dimension, nourrie d'exaltation ouvertement tragique et qui se vérifie à chaque nouvelle écoute, semble refléter l'accumulation émotionnelle d'un parcours en lui-même fulgurant.
Michel Roubinet

ref. SOCD 302

DUPRÉ PAR COCHEREAU

A Notre-Dame de Paris



Sans prétendre donner une idée exhaustive de l’art de Marcel Dupré, les quatre opus réunis ici n’en reflètent pas moins sa multiple et heureuse diversité – chacun empruntant une coupe et des formes bien particulières. Nous aimerions de surcroît qu’ils témoignent pour leur auteur et contre les tentatives d’"enterrement" dont celui-ci n’a pas manqué de faire l’objet depuis sa mort en 1971. Quels qu’aient été la portée ou le bien-fondé de son influence, le seul fait qu’aux titres de compositeur, virtuose, théoricien, pédagogue, administrateur, il ait pu si longtemps et si complètement l’exercer le désigne en effet à l’attention d’une postérité pas toujours bien disposée à son égard.

ref. FYCD 820
 

SALAMINE - MAURICE EMMANUEL

Enfin dans la discographie !



85 ans après sa création à l'Opéra de Paris, c'est une œuvre lyrique majeure de l'entre-deux-guerres que ressuscite enfin le disque – une œuvre dans laquelle Maurice Emmanuel, de son propre aveu, a voulu exprimer sous une forme moderne "la pensée, toujours jeune, du vieil Eschyle".

ref. SOCD 301

RAMEAU - L'OEUVRE POUR CLAVIER

Par Thérèse Dussaut


Cet enregistrement ne se propose rien d'autre que prouver la justesse de la recommandation maintes fois répétée par Cuthbert Girdlestone, l'un des plus éminents ramistes contemporains : "Je suis de l'avis de ceux qui disent que la musique pour clavecin de Rameau gagne à être transférée au piano. [...] Il n'est pas nécessaire de s'imaginer qu'en prophète nostalgique, il rêvait de jours meilleurs où il y aurait des instruments plus beaux et plus gros. Mais je crois qu'il entendait sa musique moins exclusivement avec le timbre du clavecin dans l'oreille. Il l'entendait certes comme musique de clavier, mais il devait la percevoir plus abstraitement que Couperin. Tous ses effets sont naturellement possibles sur l'instrument ancien, mais ce sont des effets qui, comme au clavecin et au piano, sont plus dynamiques sur ce dernier, alors que ceux de Couperin sont souvent d'un ordre que le piano a perdu la capacité de rendre".

ref. SOCD 297/9

FULGURANCES

Yejin Gil, piano


Dans cette anthologie du piano d’aujourd’hui, la pianiste coréenne Yejin Gil nous propose un cheminement qui va de l’extrême contemporain d’une Unsuk Chin à Olivier Messiaen, figure tutélaire de la nouvelle musique, en passant par l’énergie arborescente de Pierre Boulez et la simplicité toute franciscaine de György Ligeti. On peut aussi percevoir dans cette anthologie un dialogue, voire une confrontation, entre deux formes musicales : la fugue et le canon – la première illustrant la sophistique européenne dans sa manière de faire tenir les sons ensemble et la seconde illustrant l’archétype premier du “faire de la musique” par-delà les différentes cultures qui peuplent la terre.
Omer Corlaix

ref. SOCD 300
  1. recto-SOCD296-WIDOR-C-M-W-VIERNE-Louis-OEUVRES-POUR-ORGUE
    Widor/Vierne
    SOCD 296
  2. recto-SOCD295-ANDIA-Rafael-INMEMORIAL
    Andia/Inmemorial
    SOCD 295
  3. recto-SOCD294-FRANCK-Cesar-RUTH-ORATORIO-BIBLIQUE
    Franck/Ruth
    SOCD 294
  4. recto-SOCD289-REUCHSEL-Eugene-PROMENADES-EN-PROVENCE
    Reuchsel/Labric
    SOCD 289
  5. recto-SOCD290-1-VIERNE-Louis-LES-PIECES-DE-FANTAISIE
    Vierne 3./Labric
    SOCD 290/1
  6. recto-SOCD292-3-BACH-JS-6-SUITES-POUR-VIOLONCELLE-A-LA-CONTREBASSE
    Bach/Rabbath
    SOCD 292/3
  7. recto-SOCD276-LES-ANGES-MUSICIENS-Vanessa-HIDDEN
    Anges Musiciens
    SOCD 276
  8. recto-SOCD280-DEODAT-de-SEVERAC-OEUVRES-POUR-PIANO
    D.d.Severac/Piano
    SOCD 280
  9. recto-SOCD283-5-LEFEBURE-Yvonne-LES-INEDITS
    Lefébure/Inédits
    SOCD 283/5
  10. recto-SOCD286-8-VIERNE-Louis-PIECES-EN-STYLE-LIBRE-MESSES-TRIPTYQUE
    Vierne 2./Labric
    SOCD 286/8
  11. recto-SOCD281-2-HOMMAGE-A-ANDRE-MARCHAL
    A.Marchal
    SOCD 281/2
  12. recto-SOCD263-SARASATE-INTEGRALE-VIOLON-PIANO-vol4
    Sarasate/Tosi
    SOCD 263
  13. recto-SOCD275-COCHEREAU-2-SYMPHONIES-IMPROVISEES
    Cochereau/2 Symph.
    SOCD 275
  14. recto-SOCD277-9-VIERNE-Louis-LES-6-SYMPHONIES-POUR-ORGUE
    Vierne 1./Labric
    SOCD 277/9
  15. recto-SOCD271-4-LEFEBURE-joue-BEETHOVEN
    Lefebure/Beethoven
    SOCD 271/4