Abonnement Newsletter : Recherche catalogue : mon compte mon caddie

Abonnez-vous à notre lettre d'information :
 
Captcha Image
Alain RAESHenri LEDROITYvonne LEFEBUREAlain BOUVETYejin GIL
FY SOLSTICE Productions

 

PIERRE COCHEREAU

2 Suites Improvisées inédites


Encore des improvisations de Pierre Cochereau ? N’a-t-on pas déjà fait le tour de son art en la matière, un art resplendissant avant tout dans la grande forme à travers ses créations symphoniques en quatre ou cinq mouvements, généreusement inspiré par l’écoute du mystique vaisseau de Notre- Dame de Paris ? Ce serait oublier, précisément dans ce domaine de la grande forme, que l’art de Pierre Cochereau découle tout autant de la maîtrise coordonnée de l’ensemble des composantes structurelles et esthétiques, de la plus fondamentale à la plus infime, conférant à ses symphonies improvisées un souffle et une densité qui donnent effectivement l’impression de pouvoir les appréhender de manière “globale”, tel un tout hautement cohérent. Une telle complétude serait toutefois impensable si elle n’était travaillée de main de maître dans le sens du détail en lui-même achevé, toujours en regard et au service de la profondeur de l’émotion musicale ressentie et transmise.
Michel Roubinet

ref. SOCD 349

BARTOK ET LA VIRTUOSITÉ

Takuya Otaki, Lauréat OCI


La virtuosité, rêve de tout pianiste aventureux, le goût du risque et presque de l’aléatoire, de la mise en scène et de la mise en danger, de l’extrême, le jeune Béla Bartók n’y était pas étranger. Se glisser dans les habits du magicien, jeune, beau, séduisant qu’était Franz Liszt, lui empruntant le lyrisme et la folie d’improvisation des musiciens “tziganes” sans trop de scrupules ethnologiques, “surfer” de glissandos en trémolos, rivaliser avec le violon de Paganini, c’était s’affirmer dans cette société marquée par les succès de musiciens-interprètes dont la notoriété commençait en cette fin d’époque à être presque plus importante que celle des compositeurs.
Françoise Thinat

ref. SOCD 350

PIERRE LABRIC JOUE DEMESSIEUX

L'Intégrale de l'Œuvre pour orgue



Paru en 1975 aux États-Unis sous la forme d’un coffret de trois disques vinyles, ce monument discographique n’avait pas fait l’objet à l’époque d’une édition française.
Le voici donc enfin de retour au pays – bien propre à ensoleiller les 95 ans de son valeureux interprète.

ref. SOCD 346/7
 

YVONNE LEFÉBURE

Une légende du piano en 24 CD !


Voici trente ans déjà, Yvonne Lefébure nous quittait... Au fil de ces décennies, nous avons eu à cœur d’honorer fidèlement la mémoire de celle qui n’avait pas hésité à accorder sa confiance aux deux débutants que nous étions à l’aube des années 70.
Aujourd’hui, nous nous sommes lancés dans une recherche un peu folle consistant à rassembler tous ses enregistrements autres que ceux réalisés pour FY-SOLSTICE, en sorte que perdure ce prestigieux héritage sonore.
Outre quelques pépites collectées à l’étranger, c’est une fois encore à l’INA – décidément une source inépuisable ! – qu’il m’a été donné de découvrir d’insoupçonnables trésors. A vous d’en juger par la qualité et la rareté des nombreux inédits présents dans ce coffret.
Yvette Carbou

ref. SOCD 321/44

LE PIANO DE MARCEL DUPRÉ

Par François-Michel Rignol


Si le piano occupe une place non négligeable dans l’oeuvre de Dupré, il concerne avant tout la première partie de son parcours de musicien, période durant laquelle il écrit relativement peu pour l’orgue. Il renouera plus tard avec le piano, dans le contexte très particulier du piano et orgue […] “Après 1920”, écrit Robert Delestre, “la spécialisation se produit et l’orgue demeurera au centre de sa production, comme pour la faire converger tout entière vers lui”. Avant cela, dès l’origine, le piano est présent, sans exclusive.
Michel Roubinet

ref. SOCD 348

PIAZZOLLA - LA MUSIQUE DE BUENOS AIRES

Pièces et transcriptions pour piano, Christelle Abinasr


L’univers de Piazzolla, dans lequel non seulement mélancolie et aspiration vitale cohabitent, mais se nourrissent mutuellement en un échange constamment revisité et renouvelé, ne saurait se trouver réduit à une définition exiguë du tango. Devenu, au sens le plus large, l’expression de l’âme argentine dans toute sa diversité, à l’image du foisonnement de Buenos Aires, il irrigue les pièces si différentes et pourtant si apparentées du récital de Christelle Abinasr, qui en explore avec bonheur les sentiers encore mal connus.
Lionel Pons

ref. SOCD 345
  1. recto-SOCD320-VIOLIN-PHASE
    Tosi/Violin-Phase
    SOCD 320
  2. recto-SOCD319-DEODAT-DE-SEVERAC-MELODIES
    Séverac/Mélodies
    SOCD 319
  3. recto-SOCD315-6-THINAT-joue-DUKAS-BARRAQUE
    F.Thinat
    SOCD 315/6
  4. recto-SOCD318-PHONIC-DESIGN
    Phonic Design/Tosi
    SOCD 318
  5. recto-SOCD313-MOUSSORGSKI-TABLEAUX-D-UNE-EXPOSITION
    Moussorgski/Gil
    SOCD 313
  6. recto-SOCD314-DE-TORRES-EL-LLIBRO-QUE-CONTIENE-ONZE-PARTIDOS
    Torres/Gascon Villa
    SOCD 314
  7. recto-SOCD317-TALGAM-joue-NANCARROW-KAGEL-FURRER-STOCKHAUSEN
    Imri Talgam
    SOCD 317
  8. recto-SOCD311-MULET-Henri-L-OEUVRE-POUR-ORGUE
    Mulet/Monin
    SOCD 311
  9. recto-SOCD312-CANAT-DE-CHIZY-Edith-OVER-THE-SEA
    Canat de Chizy
    SOCD 312
  10. recto-SOCD310-COCHEREAU-Pierre-En-concert-a-Notre-Dame-de-Paris
    Cochereau/En concert
    SOCD 310
  11. recto-SOCD309-SCHUBERT-Franz-4-IMPROMPTUS-D-899-SONATE-21-D-960
    Schubert/Braide
    SOCD 309
  12. recto-FYCD874-PACHELBEL-HEXACHORDUM-APOLLINIS
    Pachebel/Grémy-Chauliac
    FYCD 874
  13. recto-SOCD306-8-DEODAT-DE-SEVERAC-L-OEUVRE-POUR-PIANO
    D.d.Severac
    SOCD 306/8
  14. recto-SOCD305-SAINT-SAENS-6-PRELUDES-ET-FUGUES-POUR-ORGUE
    Saint-Saens/Labric
    SOCD 305
  15. recto-SOCD304-MAURICE-ET-MARIE-MADELEINE-DURUFLE-A-NOTRE-DAME-DE-PARIS
    Duruflé/ND
    SOCD 304